news
artistes
catalogue
tours
médias
shop
contacts
les 10ans

votre panier est vide

radio

Lion in bed
LION IN BED
Lion in bed
hollywood hex
MICHAEL WOOKEY
hollywood hex
Nous sommes uniques en voyageant
Various artists
Nous sommes uniques en voyageant

newsletter...

partager...

The Tremens Archive
subdivision expérimentale du label
Le blog We Are Unique Records
par les membres du label
Devenez
membre bienfaiteur du label
KING KONG WAS A CAT

albums

  • The host
    UR42 - 2014
    The host
  • king kong was a cat
    UR18 - 2007
    king kong was a cat

KING KONG WAS A CAT

dates

archives

  • jeudi 17 janvier 2008Metz, le Tunnel

    Premier concert du King Kong, qui a enfin rebranché ses machines !

    prix: nc

membres

Mathieu Lozinguez (groovebox, sampler, claviers, scie musicale, melodica)

biographie

Peuplé d'excentricités rythmiques, l'univers fantaisiste et ludique de King Kong Was A Cat parvient à marier froideur des machines et chaleur des mélodies.

Entre le rock et l'électronique, KKWAC défie les lois de l'équilibre et de la gravité sur une passerelle d'improvisation et d'expérimentation.

Formé au début de l'année 2003, King Kong Was A Cat est le projet solo de Mathieu Lozinguez (également guitariste du groupe de post rock Melatonine). Seul avec ses machines (groovebox, sampler, synthé) mais aussi mélodica et scie musicale, il crée des affinités entre influences électro, rock, hiphop et jazz. L'alchimie produite, agrémentée de dialogues et d'extraits de vieux films d’horreur, suggère l'intensité visuelle d'une scène, qu'il s'amuserait à dédramatiser naïvement pour mieux se jouer de nos nerfs. Comme un rire diabolique détraqué en hoquet, une folie communicative.

En 2005 KKWAC est présélectionné pour représenter la Lorraine au Printemps de Bourges et aux Eurockéennes de Belfort.

En 2006, l’un de ses morceaux « Rats » figure sur « Just close to you » la double compilation anniversaire de son label We are UNIQUE RECORDS qui fête alors ses 5 ans. La compilation reçoit de nombreuses louanges dans la presse musicale, et King Kong Was A Cat reçoit de nombreux honneurs, de Jean Daniel Beauvallet des Inrockuptibles qui le qualifie de « pépite » (« certains y ont même découvert des pépites : le Rats cinglé et prometteur de King Kong Was A Cat »), ou encore Magic qui écrit « la trop brève mais merveilleuse apparition de King Kong Was A Cat ».

Dès lors Mathieu Lozinguez continue la préparation et la finition de son premier album éponyme. Le travail avance à son rythme, car Mathieu est de nouveau très occupé par Melatonine, dont le dernier album « Décembre est un Samedi » qui sort début 2007 sur le label reçoit un plébiscite de la presse spécialisée et les dates de concert qui suivront en France finiront de les imposer définitivement comme le meilleur groupe de post-rock noise français.

Enfin, au début de l’été 2007, l’album est terminé, et si l’attente fut longue, ces 12 titres viennent confirmer tous les espoirs placés dans King Kong Was A Cat. Dès le titre d’ouverture, Dress, l’auditeur se retrouve plongé dans un univers synthétique et rythmique qui donnera le LA pour la tonalité de l’album. Le second morceau, Système 27, réussit l’exploit de réunir l’apparente sérénité de groupes tels que Boards of Canada avec l’âpreté rythmique d’Autechre ou Aphex twin. On retrouve ensuite bien évidemment le cinglé Rats, une danse tribale de Punk, des orgues menaçants sur Believe me, contrebalancé plus loin par le côté hip-hop ludique et entraînant sur Mouskarum. Sur l’étonnant premier single du disque,  Do you mind ?, idéalement mis en image sur un vidéoclip de toute beauté réalisé par David Myriam, c’est une guitare acoustique et un mélodica qui apportent une touche inattendue de mélancolie au disque. King Kong Was A Cat aime surprendre son auditeur, et il y parvient toujours grâce à l’originalité et la richesse des sons qu’il utilise. Multi instrumentiste de génie, Mathieu Lozinguez sait allier comme personne sa maîtrise des instruments acoustiques/électriques (guitares, basse, batterie, scie, melodica…) avec sa gestion des machines.  Dans la catégorie de la musique dite électronique, King Kong Was A Cat est un ovni sonore sans famille que son label We are Unique Records est désormais fier de vous présenter.
©credit

FF | IE | Chromeyisahn.com   2011-2019